Serveur ne répond pas

Dans ce guide, nous allons voir comment faire un bon diagnostic pour vérifier la source d’une panne au niveau du serveur privé ou dédié.

Accéder d’abord sur notre page travaux MAGIC ou NUXIT qui contient des détails sur toutes les interventions et incidents techniques. S’il n’y a aucune panne, suivre les étapes sur cet article d’assistance.

Serveur inaccessible

Vérifier l’ip du serveur

Si un des services, ou votre serveur privé, semble mal fonctionner, il faut tout d’abord vérifier qu’il est bien joignable par le réseau :

Taper la commande suivante depuis un shell ( sous windows → executer → cmd.exe) :

ping <ipDeVotreServeur>

Si les paquets ne sont pas correctement transmis alors :

  • Vérifier la connexion Internet, en testant un autre serveur :
  ping google.com
  • Se connecter une dernière fois sur serveur par SSH, et en dernier recours, redémarrer le serveur depuis l’espace client.

Vérifier les DNS du nom de domaine

Un site web joignable sur Internet implique le fait que l’association nom → IP est fonctionnelle :

Depuis le shell de votre serveur dédié, il suffit de taper la commande suivante pour vérifier le bon fonctionnement de la récursion DNS :

dig +short <VotreNomDeDomaine> @<LeServeurDNS-telque-ns1.webmo.fr>

La dernière IP du résultat retournée doit être l’ip de votre serveur dédié. Si ce n’est pas le cas, pensez à vérifier l’état de renouvellement de votre domaine depuis l’espace client.

Serveur joignable

Vérifier le quota disque

La saturation de l’espace disque peut causer des soucis au niveau du serveur, rendant les services indisponibles.

Sur un serveur dédié

Lancer ces commandes en ligne, depuis la console CLI :

  • L’espace disque :
df -h
  • Les inodes :
df -i

Sur un serveur privé Plesk

Le manager Plesk offre la possibilité de vérifier le quota. Aussi, depuis la ligne de commande, il suffit de lancer ces commandes en ligne, depuis la console CLI :

  • L’espace disque :
df -h
  • Les inodes :
df -i

Sur un serveur privé sans Plesk

Lancer ces commandes en ligne, depuis la console CLI :

  • L’espace disque :
df -h
  • Les inodes :
df -i

Vérifier le répertoire le plus volumineux 

Pour déterminer où se trouver les données qui occupent votre espace disque vous pouvez taper la commande suivante :

cd /
du -sh *

Dans le cas où, par exemple, /var occupe trop d’espace disque déplacez vous dans le répertoire et réitérer la commande :

cd /var
du -sh *

Et ainsi de suite.

Ne pas supprimer n’importe quelles données pour libérer de l’espace disque. Demander plutôt conseil auprès de votre administrateur système, notre assistance, ou même Google.

Affichage des ressources utilisées

Depuis le shell tapez la commande suivante :

top

Vous voyez apparaître une liste de processus classée par utilisation CPU décroissante, le premier processus est donc celui qui consomme le plus de CPU sur votre serveur. Généralement le plus gros consommateur sera MySQL ou Apache, mais celà peut très bien être un processus comme une sauvegarde en cours ou une action lancée par Plesk sur votre système.

La colonne de gauche vous donne l’identifiant du processus en question, si vous estimez que ce processus n’est pas vital et gène le bon fonctionnement de votre système vous pouvez le tuer directement depuis top, en tapant la lettre k suivie de l’identifiant.

Vous pouvez aussi classer les processus par utilisation RAM décroissante en tapant la lettre “M”, vous pouvez ainsi repérer et tuer un processus qui monopoliserait toute votre mémoire physique.

Pour quitter top tapez simplement la lettre “q”.

Mis à jour le 16 mai 2022

Articles connexes